Home » , , , , , » Michaël Bar Zvi. Chronique du 8 décembre 2011

Michaël Bar Zvi. Chronique du 8 décembre 2011

Michaël Bar Zvi
Professeur de philosophie
Institut Levinsky de Tel Aviv


Contrairement à l'idée généralement reçue selon laquelle le caractère juif  Israël se trouve  menacée par la démographie galopante de la minorité arabe, le bureau de l'état-civil vient de publier au début du mois de décembre les chiffres de natalité des dix dernières années. Le nombre de naissances a augmenté dans la population juive de 20%, alors que qu'il a diminué de 5% au sein de la population musulmane et de 10% chez les chrétiens.
Depuis dix ans, 1.568.938 bébés sont nés en Israël, dont 1.157.517 dans des familles juives, 387.308 musulmans et 24.113 chrétiens. Depuis le début de l'année 2011, 107.207 enfants juifs sont nés, 30.341 musulmans et 1864 chrétiens. Alors qu'en 2001 les naissances d'enfants musulmans représentaient 28% et les naissances d'enfants juifs 69%, la proportion a nettement évolué en faveur de la population juive, puisque dix ans après la répartition est de 22% de musulmans, 76% de juifs et 1,3% de chrétiens. Il ne s'agit pas ici de statistiques ou d'évaluation, mais du chiffre exact d'enfants inscrits au ministère de l'intérieur. Il est évident que la natalité juive a augmenté grâce aux nombreuses familles religieuses, cependant contrairement à une autre idée reçue elle n'a pas baissé dans les milieux laïques, même si l'augmentation est moins sensible. La principale raison de la baisse de la natalité dans la population musulmane est l'augmentation de son niveau de vie, qui s'exprime par deux facteurs essentiels: le progrès social, à savoir une hausse des salaires moyens et une amélioration de l'habitat. Le second facteur, probablement le  plus significatif à long terme est l'éducation, et notamment l'accès aux études supérieures, condition d'entrée dans le monde du travail à des salaires plus élevés. A l'heure, où l'on accuse Israël de discrimination à l'égard des minorités, ces données sont importantes à savoir, d'autant que ces dix dernières années les gouvernements en Israël étaient généralement constitués par des partis de droite ou de centre droit, alliés aux partis religieux. Oui, dans cette démocratie de plus en plus isolée au cœur d'un Proche-Orient emporté par une vague islamiste, l'endroit où les musulmans ont le plus haut niveau de vie et le plus haut degré d'étude c'est l'Etat d'Israël.
Avant de finir cette chronique, je vous informe que ce soir à Tel Aviv aura lieu un rassemblement à la mémoire de Lee Zitouni  organisé sur les lieux de l'accident par le comité pour l'extradition des deux chauffards français qui ont tué cette jeune fille de 25 ans et se sont enfuis en France. Ils doivent répondre de leurs actes devant la justice israélienne, c'est la seule issue morale de cette horrible affaire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.