Home » , , , , , , » Attentat anti-israélien en Bulgarie, par Michaël Bar Zvi

Attentat anti-israélien en Bulgarie, par Michaël Bar Zvi


L'attentat contre un autobus de touristes israéliens en Bulgarie porte sans aucun doute la signature de Téhéran. On s'en souvient c'est à cette même date que les Iraniens avaient provoqué l'explosion de l'ambassade d'Israël à Buenos Aires en 1994, qui avaient causé la mort de 85 personnes. Depuis plusieurs mois l'Iran essaie d'attaquer des cibles israéliennes à travers le monde et jusqu'à présent elle avait échoué. Plusieurs attaques ont été déjouées grâce aux informations fournies par le Mossad aux autorités locales des pays concernés comme Chypre, il y a quelques jours où un terroriste a été interpellé alors qu'il préparait un attentat contre un avion d'EL AL. D'autres tentatives ont échoué également en Jordanie, dans la presqu'île du Sinaï. Certes, les Iraniens entendent venger la mort de leurs ingénieurs, mais ils sont aussi en train de préparer la mise en œuvre d'un plan de sauvetage du régime de Bachar el Assad, dont la première phase est l'embrasement de la région par des actes terroristes, qui ne viseront pas seulement les Israéliens, mais  également les Américains et les Etats européens.
Après l'attentat contre les proches du président syrien, dont on se demande comment il a été rendu possible dans un régime aussi verrouillé, les représailles syriennes avec le soutien de Téhéran ne sont qu'une affaire de temps. Comme cela était prévisible, l'Iran a décidé de mettre le feu aux poudres avant une éventuelle attaque israélienne sur les centrales nucléaires, en misant sur la volonté d'Obama d'empêcher cette intervention. Il semble que celui-ci obtiendra à moyen terme le départ de Bachar el Assad, mais devra faire d'énormes concessions aux Iraniens sur le développement du nucléaire. La marge de Netanyahou est aujourd'hui extrêmement mince. Il semble incapable de maintenir la large coalition établie avec le parti Kadima de Shaoul Mofaz, en raison de la loi sur le service militaire égalitaire, et fait face à un regain de la contestation sociale depuis plusieurs semaines. Il ne peut rester sans réagir face à l'horrible tuerie de Burgas, dont de nombreuses victimes sont des adolescents. Il aura aussi la lourde tâche de vérifier s'il n'y a pas eu de négligence dans la transmission des informations aux autorités bulgares. Il ne pourra plus compter sur un effet de surprise relatif s'il choisissait d'attaquer l'Iran, car au lendemain de l'attentat, Téhéran va probablement redoubler de vigilance et relever sa garde. Il lui faudra faire preuve d'habileté pour ne pas contrarier les puissances occidentales, ni apparaître comme voulant s'immiscer dans les événements qui se déroulent en Syrie, l'allié de l'Iran et ranimer le front nord.
Les prévisions d'un été de tous les dangers, que nous avions déjà évoquées dans cette chronique, s'avèrent de plus en plus probables…

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.