Home » , , , , » Meyer Habib : « Cessez la politique d’ostracisme envers les habitants de Guilo»

Meyer Habib : « Cessez la politique d’ostracisme envers les habitants de Guilo»

Dans le cadre de sa réserve parlementaire, le Député Meyer Habib avait obtenu une autorisation pour délivrer une subvention à l’association Daat Menahem, dont le siège est situé à Jérusalem, dans le quartier de Guilo. Cependant, le Quai d’Orsay refuse de verser le montant de la réserve parlementaire du fait de l’adresse du siège social de  Daat Ménahem.



En Décembre 2013, le Président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale, Gilles Carrez, informait le Député Meyer Habib que le Gouvernement acceptait d’inscrire au budget du ministère des  Affaires étrangères le financement d’une subvention, dans le cadre de la réserve parlementaire du Député, à l’association Daat Menahem, dont le siège est situé à Jérusalem, dans le quartier de Guilo et qui prodigue des cours à des dizaines d’élèves originaires de France.

Cependant, en aval du processus d’attribution des subventions,  le Quai d’Orsay refuse de verser le montant de la réserve parlementaire en raison de l’adresse de l’association située à Guilo.

« Cette décision est profondément injuste, choquante, contraire aux règles élémentaires de morale et apparaît comme une vraie politique d’ostracisme envers les habitants de Jérusalem en général et de Guilo en particulier », affirme le Député Habib dans une lettre au Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Le Député Habib a rappelé dans sa lettre que Guilo est un quartier qui fait partie intégrante de la ville de Jérusalem, capitale de l'État d'Israël depuis 1948 et du peuple juif depuis plus de 3000 ans. « Lors de sa visite officielle en Israël, le Président de la République François Hollande, comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, parlait à minima de Jérusalem comme la capitale de deux états », affirme le Député Habib et poursuit : 
« Souvenez-vous monsieur le ministre lors de votre dernière rencontre avec le Premier Ministre Benyamin Netanyahou, où j'avais l'honneur de vous accompagner, il vous montrait une grue située à 2 kilomètres à vol d'oiseau de son bureau. C'était le quartier de Guilo ! Tout un chacun sait que sous quelque accord que ce soit, Guilo restera un territoire israélien ».

Meyer Habib a également précisé dans sa lettre que cette décision pose une question plus grave encore : celle du parti pris de la France concernant Jérusalem et s'ajoute à une longue série d'incidents qui ont instauré un climat de méfiance des franco-israéliens de Jérusalem envers les institutions françaises.
Ce dernier a rappelé le non-respect de la minute de silence au lycée français consulaire le jour de Yom HaShoah l'année dernière, la gifle infligée par l’attaché de coopération humanitaire au consulat de Jérusalem à un soldat israélien, les opérations de contrebande menées par un fonctionnaire français utilisant un passeport diplomatique , ou  encore tout récemment la photo d'un homme faisant le salut de la quenelle à l'Institut français de Gaza, diffusée sur le site internet officiel et la page Facebook du consulat de Jérusalem.


Le Député Habib conclut en s’adressant au Ministre Fabius : « Je vous demande instamment de revenir sur cette décision. Je connais votre attachement ainsi que celui du président de la République à l'état d'Israël et votre détermination à prendre part au processus de réconciliation entre Palestiniens et Israéliens ».

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.