Les Impostures palestinistes : le cas Salah Hamouri

C'est fait : le terroriste arabo-palestiniste de nationalité française Salah Hamouri a été libéré de prison dans le cadre de l'accord Shalit qui a conduit à la libération du soldat franco-israélien caputré par le Hamas.

Par muzan pour Francis-info.

Salah Hamouri a été condamné, pas Shalit
Salah Hamouri, accusateur et arrogant à sa sortie de prison pour tentative d'assassinat

Beaucoup s'étaient étonnés, déjà, à la libération de Gilad Shalit, que le Quay D'Orsay voit dans cet accord un accord équitable alors qu'un homme avait été libéré contre 1027. On peut donc s'étonner à nouveau de la réjouissance exprimée parle Quay d'Orsay de la libération anticipée de Salah Hamouri. On peut même s'étonner tout simplement, de la réjouissance exprimée par la libération d'un terroriste, quelque soit le moment où il est libéré. Car Salah Hamouri a été condamné par un tribunal militaire israélien de Judée et a passé en prison 6 ans, 9 mois et 7 jours. Il a été condamné pour avoir projeté d'assassiner le rabbin sépharade d'Israël, le rav Ovadia Yossef. Dans une prison israélienne avec les conditions des prisons israéliennes … il a pris six kilos.

La fausse équivalence : Shalit et Hamouri


Tout se passe comme si, à la télévision française, dans la presse (Paris match titre "Le français oublié libéré" ...  alors qu'il a été condamné pour tentative d'assassinat), dans les déclarations des parents de Salah Hamouri, et dans celles du Quay d'Orsay, Hamouri était un prisonnier comme Shalit en était un. L'imposture palestiniste crée une équivalence là où elle n'existe pas. C'est ainsi qu'est né tout le mouvement palestiniste. Alors que le mouvement palestiniste est un dérivé du nationalisme arabe, il s'est imposé dans le monde en créant une supercherie basée sur une idéologie copiée, modelée, en miroir du sionisme et d'Israël. L'idée est de faire croire qu'il y a équivalence, et donc injustice pour les palestinistes. De même, exit le fait que Salah Hamouri a été jugé et condamné pour préparation d'un assassinat contre une personnalité israélienne, alors que Gilad Shalit n'a pas ce passé à son actif. En aidant à la libération de Shalit, pour le peu qu'elle a fait, la France a rendu la liberté au soldat d'une démocratie capturé par un groupe terroriste, en œuvrant à la libération de Salah Hamouri, la France interfère dans la justice israélienne. En se réjouissant de sa libération, elle soutient le terrorisme palestiniste.

Salah Hamouri : Ovadia Yossef "mérite de mourir"

Salah Hamouri a également été défendu par un Comité de soutien dirigé par Jean-Claude Lefort, qui conteste le jugement israélien, avance que Salah Hamouri est innocent, que ses aveux ont été forcés, et qui plus récemment a contesté le maintien en prison de Salah Hamouri après une peine prolongée. Ces contestations reposent évidemment sur une contestation entière du système israélien, et particulièrement de la présence militaire israélienne en Judée et en Samarie. Outre le fait que les recours juridiques, légaux et médiatiques ne manquent pas en Israël, ces gens-là seront contents d'apprendre qu'à sa sortie, Salah Hamouri a accusé Israël tout entier d'être raciste, et n'a pas hésité à dire qu'Ovadia Yossef "mérite de mourir" (Source : Ynet). Ca valait vraiment la peine de se réjouir au Quay d'Orsay.

Cela contraste avec les déclarations de paix de Shalit à sa libération, épuisé par sa captivité. Maix exit tout cela, pour l'idéologie palestiniste l'important est de faire comme si Salah Hamouri est équivalent à Gilad Shalit. L'escroquerie se poursuit. 

3 commentaires:

  1. Très bien écrit, criant de vérité, cependant je pense qu'il est vain de se bercer d'illusions : à mon sens, il est impossible de contrecarrer " l'imposture palestiniste ", si bien véhiculée par les soi-disant médias pro-sioniste de France, à l'instar de Paris Match.

    RépondreSupprimer
  2. Dans l'état actuel, non, vous avez raison. Pas tant que les choses sont telles quelles. Mais il faut voir grand et garder bon espoir.
    Lorsqu'Herzl parla de son plan d'un Etat pour les Juifs à quelques amis, on l'a pris pour un fou. Et pourtant de nombreuses tentatives avaient déjà eu lieu dans l'histoire.
    Il a fallu l'audace de Max Nordau, son psychologue c'est dire, pour lui dire : "tu n'es pas fou, tu as raison, et je vais le faire avec toi". Et il y aurait tant d'autres exemples à donner. On ne peut pas prédire l'avenir. On ne peut que travailler pour le rendre meilleur.
    Amicalement.
    Muzan

    RépondreSupprimer
  3. On peut ajouter aussi cette information (http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4163550,00.html)
    Salah Hamouri profite de sa libération pour parler de commencement d'un nouveau combat, de "libération du peuple palestinien et de retour de tous les réfugiés".
    Je sais bien que beaucoup approuvent et justifient ces propos, mais ils ne signifient rien d'autre que d'envahir Israël avec 4 à 5 millions d'Arabes qui n'y ont jamais vécu et donc de le détruire. En d'autres temps on a appelé ça les invasions arabes. Salah Hamouri ne propose rien d'autre. Voilà ce qu'est Salah Hamouri.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.