Home » , , , , , , , , , , , , , » Les Salafistes, les Frères musulmans et Israël

Les Salafistes, les Frères musulmans et Israël

Les Salafistes du parti Al-Nour en Egypte auraient l'intention de respecter le traité avec Israël.
Pas sûr.
Drapeau de l'Egypte

Par muzan pou Francis-info

Les Salafistes d'Egypte annoncent qu'ils respecteraient le traité avec Israël avant de nuancer

C'est ce qu'a déclaré Emad Abdel Ghaffour, le porte-parole du parti salafiste Al-Nour dans une conférence de presse au Caire. Il a déclaré "l'Egypte a signé des traités …nous entendons les respecter", sans préciser lesquels. Il a en revanche tout de suite nuancé au sujet du traité israélo-egyptien, prétextant qu'Israël n'aurait pas respecté une partie du traité, notamment vis-à-vis du mouvement arabiste palestiniste, encore lui. Le prétexte éternel des islamo-arabistes qui voient toujours les choses à leur façon, et prennent les mots dans le sens qu'ils veulent. A ce jeu-là, ils pourront toujours prétexter. C'était aussi pour lui l'occasion de justifier les "changements" que les Salafistes aimeraient apporter au traité, comme la suppression des limitations de déploiement de troupes militaires dans le Sinaï ou les échanges de gaz entre les deux pays. On se demande bien finalement, ce qui resterait vraiment du traité.

Salafistes et Frères musulmans : pas de négociation directe


D'autant que les Frères musulmans, qui seront le premier parti d'Egypte dans le futur parlement, talonnés par les Salafistes, ont indiqué de leur côté qu'ils n'entameront pas de négociations diplomatiques directes avec Jérusalem. Une annonce qui leur a même valu l'ironie d'un porte-parole salafiste qui les a accusés d'être "irréalistes". Car les Salafistes affirment quant à eux à un journal koweïtien, qu'ils ne mèneront pas de "négociations secrètes", mais que si négociations il y a, elles seront transparentes.

Israël face aux Frères musulmans et aux Salafistes

En Israël, l'ambassadeur Yaakov Amitai au Caire, a indiqué qu'il n'a pas l'intention d'intervenir dans la politique interne de l'Egypte. Le pauvre homme ne doit pas trop savoir quoi faire, à part attendre la fin des élections. Mais il ne pourra pas attendre éternellement. L'ambassade israélienne au Caire a été attaquée il y a quelques mois, avant même les élections. Et Salafistes comme Frères musulmans trouveront toutes les excuses possibles pour ne pas négocier directement, ou pour faire ce qu'ils veulent du traité. Compte tenu de ce que sont les Frères musulmans et les Salafistes, des hommes qui ne veulent pas s'asseoir à la même table qu'un juif, on ferait bien de se demander ce qui peut être sauvé et dans le cas contraire, de ce qu'on ferait d'une Egypte islamiste. Une sorte de nouvel Iran, sunnite cette fois.

Croire un instant qu'un pouvoir islamiste pourrait être pacifiste et de bonne intention est une grave erreur. Après ces élections qui ont porté les Salafistes et les Frères musulmans au pouvoir en Egypte, on ferait bien de se dire que tous ceux qui n'ont pas vu dans la chute de Moubarak, le début d'une nouvelle ère démocratique et pacifiste, avaient raison. Israël et le monde sont à présent face aux Salafistes et aux Frères musulmans. Reste uniquement à savoir si l'armée leur laissera vraiment la place.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.