Home » , , , , , , , , , , , , » On ne négocie pas avec les femmes

On ne négocie pas avec les femmes


La 19e Knesset sera la plus peuplée de femmes de l’histoire de l’Etat d’Israël. Vingt-sept femmes ont été élues, mais pour on ne sait quelle raison, aucun des partis inclus dans les négociations pour former un gouvernement n’a jugé bon de les inclure dans les équipes laborieuses de négociations pour former la coalition.


Le site internet israélien Ynet a appris ce lundi que ni l’équipe du Likoud-Beitenou, ni celle d’Habayit Hayehudi ni même celle de Yesh Atid qui fait entrer plusieurs femmes à la Knesset dont la première femme d’origine éthiopienne, ni celle de Kadima, n’ont inclus de femmes dans leurs équipes de négociation politique.

Shass n’a pas non plus inclus de femme dans son équipe de négociation, mais Shass n’a aucune femme sur sa liste.

Cette exclusion est particulièrement frappante compte tenu de l’importance qu’a prise la place des femmes au cours de la campagne électorale.

Yesh Atid a rejeté l’affaire comme accessoire, soulignant que sa liste a placé des femmes à des emplacements clés du parti et de la liste électorale. "Nous voyons les femmes comme une force majeure de premier plan dans la société" a indiqué le parti.

"Huit de nos membres à la 19e Knesset sont des femmes qui seront déterminantes dans la réalisation du chemin de Yesh Atid."



De leur côté, interrogés sur le sujet par l’équipe de Ynet, les représentants d’Habayit Hayehudi ont haussé les épaules en répondant : "l’équipe a été compilée sur "une base professionnelle ... A la Knesset - là où ça compte vraiment - nous avons une solide représentation pour les femmes."

Quant aux équipes de Kadima et d’Hatnoua de Tsipi Livni, elles ne comportent que deux personnes et les partis ont indiqué qu’elles seraient étendues si nécessaire. Le Likoud-Beitenou n’a pas fait de commentaires.

La plupart des partis ont trouvé cet élément négligeable, l’important étant à leurs yeux que les femmes soient représentées à la Knesset, mais il faut remarquer qu’il ne suffit pas que les femmes soient à la Knesset, il faut aussi qu’elles participent réellement à la vie politique.

Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.