Home » , , , » Paris : la campagne se salit déjà

Paris : la campagne se salit déjà

Par Geoffroy Boulard

Adjoint au maire du 17ème

le 4 décembre 2013

Geoffroy Boulard
J’apprends à mes dépens qu’à l’approche des élections tous les coups sont permis. Même les plus bas. Un courrier anonyme et mensonger a été adressé aux rédactions des principaux journaux dont l'AFP dans lequel on m’accuse d’occuper indûment un logement social de la Ville de Paris. L’auteur, qui livre sans vergogne le prénom de ma femme, le nombre de mes enfants et notre adresse, écrit que je gagne 15 000 euros par mois et que je n’ai donc rien à faire dans le parc social. Scandale !

Rapidement, le quotidien 20 Minutes consacre la Une de son site au sujet, et bientôt l’affaire se propage aux sites d’information et sur les réseaux sociaux. Personne ne juge utile de préciser que la source de tout ceci est un bout de papier anonyme n'ayant pour autres buts que de : salir mon honneur et discréditer mon action auprès de Brigitte Kuster maire du 17ème arrondissement dont je suis le directeur de campagne. Que certains journalistes puissent prêter leur concours à ce genre de manipulation me stupéfait et m’inquiète ! 

Il est donc utile que je clarifie une bonne fois pour toute ma situation. J’occupe avec ma femme et mes 3 enfants un logement dit intermédiaire de 74m2, dont le loyer est de 1170 euros. Mon revenu fiscal est de 65 000 euros, et mon indemnité d’élu d’adjoint au maire d’arrondissement s’élève à 1 200 euros. Avec 3 enfants, ma famille correspond exactement aux normes en vigueur pour l’attribution d’un logement intermédiaire. Plus important encore, j’ai obtenu ce logement après examen de mon dossier par une commission à la mairie du 17e en 2005, soit 3 ans avant d’être élu.

J’ai décidé de ne pas en rester là. J’ai déposé une main courante ce mardi soir au commissariat du 17e.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.