Home » , , , , » Paris - Madame Hidalgo : Une liste de « couverture »… pour masquer incohérence et incompatibilité ! Par Pierre Yves Bournazel

Paris - Madame Hidalgo : Une liste de « couverture »… pour masquer incohérence et incompatibilité ! Par Pierre Yves Bournazel

L'équipe UMP part en campagne pour Paris et contre la candidate PS Anne Hidalgo.

Nathalie Kosciusko-Morizet 
Anne Hidalgo
"C’est une majorité sortante qui part divisée avec des partis entiers qui défient l’actuelle première adjointe depuis 13 ans et aujourd’hui candidate à la mairie de Paris.
Bien au contraire d’une prétendue liste de « rassemblement », ses principaux partenaires, Verts et Parti de Gauche, décident de constituer des listes autonomes remettant en cause la politique commune qu’ils ont menée depuis 2001.
Bien au contraire d’une prétendue liste « d’ouverture », elle agrège sans distinction ceux à qui on ne propose plus rien, les opportunistes de la dernière minute et les revanchards. 

Qu’y a-t-il de commun entre Monsieur Le Reste qui cherche à se recaser de la CGT et Madame Versini qui a fait le tour « en 80 semaines » de l’ensemble des partis politiques dans un jeu de chaises musicales, ou encore de Madame Benguigui dont la présence au Conseil de Paris s’apparente à la quête de jetons de présence ?

La liste d’ouverture de Madame Hidalgo, c’est « la liste de mes envieux » !
Cette majorité sortante qui part divisée, cette « ouverture » qui n’est qu’une « couverture », ce sont les marqueurs d’une impossibilité de gouverner de façon efficace et crédible.

La question de l’ouverture des magasins le dimanche est d’ailleurs symptomatique de cette incompatibilité entre partenaires.

Un enjeu pourtant essentiel pour l’attractivité de la capitale et pour l’adaptation au rythme de vie des parisiens. Tentons de nous y retrouver.

-Les Verts et le Parti de Gauche y sont opposés par principe.
-Le président du Parti communiste, Ian Brossat considère que l’extension des zones touristiques serait « une aberration économique » et une « déclaration de guerre au monde du travail »
-Le PRG, dont le président, Jean-Bernard Bros, actuel adjoint en charge du tourisme, est depuis toujours favorable à l’ouverture des commerces le dimanche, mais a renoncé à l’inscrire dans son récent accord électoral avec le PS.
-Le PS est resté passif alors qu’il a toutes les cartes en main pour agir depuis 2009 à l’Hôtel de Ville.
L’absence de cohérence sur les idées est révélatrice du manque de crédibilité de la candidate héritière et de ses arrangements électoraux.

Vous avez dit liste « d’ouverture » ? Certes, ouverte à tous les vents, mais qui, sur le fond, brasse de l’air…"


Pierre-Yves Bournazel est Conseiller de Paris, élu du 18ème et porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.