Home » , , , » L'idiotie des boycotteurs d'Israël, par Michaël Bar Zvi

L'idiotie des boycotteurs d'Israël, par Michaël Bar Zvi

Le problème avec les initiateurs du boycott des produits israéliens c'est qu'on se demande parfois si leur bêtise ne dépasse pas leur méchanceté. La dernière campagne menée contre l'actrice américaine Scarlett Johanssohn, égérie de la campagne publicitaire de la société Sodastream, nous en fournit une démonstration imparable. En effet, les organisateurs de cette cabale ont reproché à la comédienne de figurer dans un clip vantant les mérites des boissons gazeuses préparées grâce à un appareil produit dans  une usine située à Maalé Adumim, ville de 40.000 habitants se trouvant à moins de dix kilomètres de Jérusalem. Exemple de réussite à la fois économique et sociale, mais aussi modèle de partenariat entre Juifs et arabes, Sodastream se trouve dans un quartier industriel appartenant à la zone C, définie dans les accords d'Oslo comme territoire dont l'avenir doit être fixé lors du traité de paix définitif entre Israël et l'Autorité palestinienne. L'argument d'illégalité de l'existence d'une compagnie israélienne est donc totalement fallacieux sur le plan du droit international, puisqu'il s'agit de territoires contestés, dont la souveraineté n'a pas encore été établie. Selon les accords d'Annapolis qui servent de base aux négociations actuelles, il est probable que Maale Adumim sera inscrite dans le cadre des échanges de territoires. La société Sodastream emploie 1300 personnes dont 500 Palestiniens, 450 Arabes israéliens et 350 Juifs. Interrogés par un journaliste américain, les employés palestiniens ont expliqué que les excellentes conditions de travail leur permettaient de nourrir décemment leurs familles et qu'il n'y avait aucune discrimination entre les travailleurs. Des bus effectuent chaque jour un ramassage des employés dans les villes et villages de Judée-Samarie. La société Sodastream est en pleine expansion depuis une dizaine d'années et sa fermeture aurait pour conséquence immédiate de plonger dans la misère plusieurs centaines de familles. Certes Scarlett Johanssohn est blonde, mais loin d'être cruche cette actrice, et cette militante de gauche et membre du parti démocrate a donné à ses détracteurs la seule réponse valable en affirmant être fière de ses origines juives et de son action en faveur d'une société qui montre que l'on peut vivre ensemble en dépassant les questions politiques encore en suspens. Je ne me souviens pas d'avoir entendu ces mêmes donneurs de leçons critiquer cette actrice lorsqu'elle faisait la promotion de chaussures de sport Reebok, produites en Chine, dans les conditions de travail que l'on sait, et que l'on ne veut pas trop connaître. J'ose croire dans mon immense naïveté, sans doute trop imprégnée de sionisme, qu'il vaut mieux bosser chez Sodastream à Maalé Adumim que chez Reebok à Fujian.
Michaël Bar-Zvi  Yod Guimel Be Adar Alef 5774

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.