Home » » L'hypocrisie des étudiants grévistes de Sciences Po

L'hypocrisie des étudiants grévistes de Sciences Po

Alors que les universités françaises s'enflamment une fois de plus cette année, ou plutôt se bloquent une fois de plus, on peut lire (Le Figaro, 20.4, édition papier, et ci-dessus - sources : Challenges) sur une banderole accrochée au balcon de la rue Saint Guillaume, l'emplacement de la prestigieuse Sciences Po Paris, la phrase suivante : "Ici sont formés ceux qui sélectionnent. Bloquons la fabrique à élites."

C'est donc en tant qu'ancien étudiant de ce Sciences Po que je rigole.
Quelle hypocrisie !
Un étudiant à Sciences Po devrait avoir la décence de faire correspondre ses idées à ses actes, ou le contraire.

Si un étudiant de Sciences Po est contre la sélection à l'entrée de l'université, il n'avait qu'à refuser d'intégrer l'école. Ou ne pas passer le concours d'entrée.

L'élection de Macron avait au moins eu pour intérêt de mettre fin à l'hypocrisie de la bourgeoisie de gauche politique, qui bénéficiait de tous les avantages des Héritiers, tout en prétendant être contre. Du moins a-t-on pu le penser. En rejoignant Macron et en s'alliant à la bourgeoisie de droite, son allié objectif et allié de classe, elle cessait au moins de se conduire en hypocrite.

Mais il semble que cet avantage macronien n'ait pas encore atteint les étudiants. Rassurons-nous ce sera fait dans quelques années. Lorsqu'ils sortiront de l'école et bénéficieront du réseau ou de la préparation d'entrée à de nombreux concours pour des institutions françaises ou européennes, ils finiront tous par voter Macron pour préserver leurs avantages (privilèges ?).
 
Méïr Ronen - 20/4/2018
francis-info.blogspot.com

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.