Home » , , » Affaire Ramadan : Tariq est un bon musulman

Affaire Ramadan : Tariq est un bon musulman

Selon une information diffusée sur Europe 1 et largemen reprise par l'ensemble des médias français, Tariq Ramadan aurait reconnu des relations extraconjugales lors de son interrogatoire. 

Le prédicateur aurait été soumis, mardi, à un long interrogatoire par les trois juges d’instruction chargés de son dossier. Il échapperait par ailleurs à une nouvelle mise en examen mais a reconnu des relations sexuelles.

La défense de ramadan est donc établie : plaider les relations consenties. Une défense bien meilleure que celle qu'il avait esquissé au début de l'affaire, lorsqu'il avait prétendu ne pas connaître les femmes qui l'ont accusé de viol (ce qui était peu crédible compte tenu de leurs échanges écrits, ce qui avait conduit rapidement à son interpellation).

Selon Europe 1 toujours, ses avocats sont en train d'éplucher les messages et vidéos envoyés par au moins une des plaignantes au prédicateur. Dans l'une de ces vidéos, l'une de ces femmes lui dirait : "Mon amour je t'aime fort", ce qui remet en cause la thèse du viol.

L'affaire en soi ne m'intéresse pas en tant que tel.
Si Ramadan a violé ces femmes, il doit être emprisonné, s'ils ne la pas violés je me fiche de savoir qu'il a des relations extra-conjugales.

L'aspect plus intéressant de l'affaire est l'image de bon musulman dont jouit le prédicateur.
Certains pensent en effet que cette affaire aura sali son image et qu'il ne peut plus se faire passer pour un homme pieux après une telle affaire dans laquelle il a reconnu des relations extra-conjugales.
Ceux-là pensent que cette affaire créera tout du moins une fissure dans son argumentaire et son image et fera naître au moins partiellement un doute chez certains. 

Je pense que c'est peu probable et qu'au fond, c'est une erreur. 
Voici pourquoi :

Pour la justice française et afin de ne pas finir au trou, Tariq Ramadan peut raconter que les relations sexuelles étaient consentie, de sorte qu'il ne restera pas en prison puisque plus personne ne va en prison aujourd'hui dans les Etats démocratiques pour adultère ou avoir provoqué un adultère, ou simplement couché hors mariage. Cela relève de la morale individuelle. 
En revanche, que Ramadan le plaide ou non auprès de ses partisans, dans les milieux islamistes et identitaires musulmans (pas besoin d'être un islamiste identifié façon frères musulmans ou salafistes pour penser ainsi), on sait très bien que baiser (pardonnez le terme) une mécréante ou une mauvaise musulmane n'est pas un péché. Au contraire c'est une bonne action, c'est justice, c'est un commandement divin (on dirait en hébreu une mitsvah). 
Une mauvaise musulmane doit être soumise, soit on la tue soit on la nique, et si possible les deux. Certains se mélangent même dans l'ordre, croyez-le ou pas
Ceci n'est rien d'autre qu'un pur exemple de mentalité islamo-arabiste et n'est en rien nouveau. Le viol est une domination, domination de l'homme sur la femme, et en cas de guerre, chaude, froide, larvée ou pas, le viol est une conquête. Les historiens spécialistes du viol de guerre ne diront pas le contraire. Pas besoin d'être islamiste pour penser comme cela d'ailleurs. Tous les viols et tournantes dans les banlieues reposent sur le même principe : la domination du musulman sur les femmes impures, les salopes, celles qui ne sont pas de bonnes musulmanes soumises.Car l'idéologie islamo-arabiste, qui est une culture en soi, une idéologie qui est véhiculée plus clairement par les islamistes mais les dépasse, et tient au fond de la culture islamo-arabiste, est une idéologie de guerre. Une guerre qui n'a jamais cessé et qui se poursuivra jusqu'à la domination de l'islamo-arabisme sur le monde. Et même après ...

Méïr Ronen - 6/6/2018
Francis-info

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.