Home » , , , , , , » La Maison blanche est-elle anti-israélienne?

La Maison blanche est-elle anti-israélienne?

Barack Obama
Il est de tradition chez un certain nombre de commentateurs de l'actualité au Proche-Orient, en particulier dans les grands journaux de la presse française, de considérer que la Maison Blanche est pro-israélienne, voire soutien inconditionnel d'Israël.

L'analyse des relations entre Israël et les Etats-Unis démontre pourtant le contraire.

Car la conception du conflit en Israël et aux Etats-Unis n'est tout simplement pas la même.

Qu'est-ce qu'être pro-israélien?
On a tendance à attribuer trop facilement ce vocable.

Est-ce avoir de la sympathie pour Israël?
Est-ce ne pas vouloir qu'Israël soit détruit totalement?
Est-ce être proche de la gauche israélienne, ou de la droite israélienne?
Est-ce trouver que les Israéliennes sont très belles et très sexy (il n'y a pas besoin d'être pro-israélien pour le constater)?

La presse israélienne ainsi que la télévision a fait ses gros titres hier sur les phrases qu'aurait prononcées Barack Obama, selon ce que rapporte le journaliste américainJeffrey Goldberg.
Barack Obama y prétendrait que les Israéliens agissent contre leurs propres intérêts.

A nouveau Barack Obama, il n'est pas le seul, prétend mieux savoir que les Israéliens ce qui est bon pour eux.


En réalité, les Israéliens agissent surtout contre la conception d'Obama de ce qui est bon pour Israël, c'est-à-dire un alignement sur sa politique de soumission, ou de répartition du pouvoir et de la force entre les démocraties modernes et des dictatures, islamistes ou non. Ce qui est fort contestable. 


Hier soir, Arutz 10, la chaîne israélienne, rapportait que la Maison Blanche suivait les élections israéliennes de très près. Selon le reportage, Barack Obama serait inquiet de l'ampleur que prend le parti de droite, Habayit Hayehudi.

Le parti ne parlerait presque pas des négociations avec Mahmoud Abbas -un Abbas qui a refusé de négocier depuis quatre ans, ce à quoi il faut ajouter que les multiples négociations entre Israël et l'AP depuis 1993 n'ont rien donné- et refuserait de "faire avec le terrorisme" en négociant indirectement avec le Hamas (ô scandale!) dans le cadre de sa campagne électorale. Le Président américain craint que fasse à ce phénomène grandissant, Binyamin Netanyahu ne renforce les communautés juives de Judée-Samarie.

En revanche, il semble que Barack Obama ne soit pas si inquiet du pouvoir du Hamas dans la bande de Gaza depuis 2007, de la participation au terrorisme des hommes de Mahmoud Abbas, de leurs déclarations en arabe sur la destruction par étapes d'Israël, ou sur le pouvoir des islamistes des Frères musulmans en Egypte.

Non, il n'y a qu'Habayit Hayehudi qui l'inquiète...

Est-ce vraiment pro-israélien?
On comprend peut-être mieux ceux qui s'inquiétaient de la réélection de Barack Obama... C'est peut-être là qu'il y avait de quoi s'inquiéter.
En fait, si Obama s'inquiète d'Habayit Hayehudi, c'est sans doute le signe qu'il y a là "quelque chose de nouveau [qui] commence" (slogan du parti Habayit Hayehudi)... Ce qui donne raison à ce parti.

Misha Uzan pour Francis-info.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.