Israël réarme la Turquie


Face à la pression de Boeing et des responsables de l’administration américaine, le gouvernement israélien a récemment mis fin au gel des systèmes avancés de guerre électronique livrés à l’armée de l’air turque. Israël réarme la Turquie.

Israël a en effet fourni des systèmes avancés de guerre électronique à l’armée de l’air turque, marquant le premier échange de matériel militaire avec la Turquie depuis que les relations entre les deux pays se sont détériorées à la suite du raid israélien sur la flottille terroriste du Mavi Marmara en mai 2010, qui était partie de Turquie et comprenait de nombreux Turcs.

L’accord a été rapporté ce dimanche par le journal turc Zaman et confirmée aujourd’hui par une source supérieure de la défense israélienne. La source a souligné que l’accord a finalement été approuvé en raison de la pression américaine, ainsi que les tentatives israéliennes visant à améliorer ses relations avec la Turquie, tout en reconnaissant la tension entre la Turquie et l’Iran depuis la guerre civile syrienne.

Les systèmes de guerre électronique devraient considérablement améliorer les capacités de la force aérienne turque d’alerte rapide, les plans sont réalisés par ELTA, une filiale d’Israel Aerospace Industries qui a reçu l’ordre de commande de Boeing, le constructeur aéronautique américain.
En 2002, Boeing a remporté un contrat pour fournir à la Turquie quatre aéroportés d’alerte et un nouveau système de contrôle des avions, ainsi que des avions de ligne Boeing capables de transporter 737 radars et d’autres systèmes électroniques militaires. Dans le cadre de cet accord, Boeing a commandé des systèmes de guerre électronique ELTA pour les avions turcs dans le cadre d’un accord de 200 millions de dollars. Les avions ont été livrés à la Turquie par Boeing il y a trois ans et sont entrés en service opérationnel. Les systèmes israéliens étaient censés mettre à niveau les avions en 2011, mais suite à la détérioration rapide des relations entre les deux pays après l’incident de la flottille, dans laquelle neuf terroristes turcs ont été tués, les ambassadeurs ont été rappelés et compte tenu des liens étroits entre la Turquie, le Hamas et l’Iran, le ministère de la Défense israélien a décidé de limiter les ventes d’armes à la Turquie.



Dans le passé, Israël a été l’un des principaux fournisseurs de systèmes d’armes à la Turquie, y compris la mise à jour de chars de combat M-60 et la fourniture de dix véhicules aériens sans pilote IAI Heron.

Boeing et les hauts responsables de l’administration américaine ont fait pression sur le gouvernement israélien, et le ministre de la Défense Ehud Barak, a approuvé l’accord. Depuis plus d’un an, Israël a résisté à la pression mais a finalement décidé il y a quelques mois de permettre à ELTA d’alimenter les systèmes. Il y a quelques semaines, ils ont été transportés à Ankara et sont actuellement en cours d’intégration dans les Boeing turc.

Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.