Home » , , , , , » La veuve d'Arafat : "si j'avais su, je ne me serais pas mariée"

La veuve d'Arafat : "si j'avais su, je ne me serais pas mariée"

La veuve de Souha Arafat, héritière de la fortune de son mari défunt, a fait des déclarations sensationnelles au journal turc Sabah.

Souha Arafat
"J’ai essayé de le quitter des centaines de fois, mais il ne m’a pas laissé" a commencé Souha Arafat. La veuve du leader terroriste défunt a déclaré en effet regretter son mariage : "Même quand il était avec moi, j’ai été forcé de me défendre, abattue par les commérages contre moi". […] Si j’avais su ce que je devais passer, je ne me serais certainement pas mariée. J’étais avec un grand leader, mais j’étais toute seule."

Souha Arafat a déclaré également avoir aimé le leader mais a admis avoir des regrets. Pour autant elle a déclaré : "Je sais qu’il y avait beaucoup de femmes qui voulaient se marier avec Arafat. Mais, c’était mon destin ... J’ai essayé de le quitter des centaines de fois, mais il ne m’a pas laissé. Tout le monde savait qu’il ne permettrait pas que je m’en aille. Surtout ceux sous ses ordres, ils savaient très bien ce que c’était."

"Le mariage avec Arafat était une grosse erreur et je le regrette", a déclaré Souha Arafat. […] Nous avons été mariés pendant 22 ans et je l’ai ressenti comme 50."

Souha et Arafat se sont rencontrés en 1986 alors qu’elle était étudiante à Paris et fiancé avec un avocat local. À l’époque où Souha a rencontré Arafat, de 33 ans son aîné, c’était un homme très recherché, reconnu comme terroriste.

La famille de Souah, bien établie à Ramallah, était opposée à cette union, le couple s’est marié quatre ans après leur rencontre.



Dès qu’elle est devenue Mme Arafat, elle aurait été enfermée derrière des murs pour des raisons de sécurité, a-t-elle déclaré.

"Je devais être prudente dans mes conversations téléphoniques en raison d’écoutes et nous nous déplacions toujours d’un endroit à un autre."

Souha a indiqué dans l’interview que depuis que son mari a lancé la première Intifada en 1987, "l’attention du monde des médias s’est concentrée sur lui, et ce n’est pas un secret que c’est [les médias] sont contrôlés par les juifs" a-t-elle déclaré.

Souha Arafat s’est décrit comme "le maillon faible" qui entourait Arafat, incapable de se défendre contre les médias et son mari, dit-elle, était un héros dans la lutte contre Israël.

Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël

Misha Uzan - JForum / Correspondant spécial en Israël

1 commentaires:

  1. Il va de soi évidemment qu'elle s'est bien gardée de dire, si j'avais su qu'il volerait tant d'argent, je ne me serais pas mariée.
    Non, la milliardaire préfère se faire passer pour une victime.

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.