Home » , , , , , , , » Le chef d’AQMI tué au Mali par l’armée française

Le chef d’AQMI tué au Mali par l’armée française

L'armée française aurait remporté une belle victoire au Mali si l'on en croit la télévision algérienne Ennahar. Une victoire comparable, au niveau régional, à l'arrestation de Saddam Hussein par les Américains ou à la mort de Ben Laden. Il s'agit de la mort d' Abou Zeid, chef d'Aqmi (Al Qaïda au Maghreb islamique).

Abou Zeid

Victoire française sur Aqmi au Mali


Alors que la situation se complique au Mali où les Français entrent dans une nouvelle guerre, la guerre du terrorisme qui se joue dans les montagnes, par la guérilla, et dans les villes par des attentats, l'armée française semble avoir remporté une belle victoire en éliminant le numéro d'Aqmi, Abou Zeid. Bien que la menace islamiste en Afrique se soit étendue à plusieurs pays de la région depuis l'enlèvement de toute une famille française au Cameroun, emmenée ensuite au Nigéria par la secte islamiste Boko Haram, la mort du chef d'Aqmi constitue une victoire stratégique importante.

Le chef d'Aqmi tué au Mali


L'un des principaux chefs d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) aurait en effet trouvé la mort au Mali, a rapporté la télévision algérienne, sans citer de source.
D'après la chaîne, 40 combattants islamistes, dont leur chef Abou Zeid, auraient été tués samedi dans le massif de Tigharghar lord d'un raid des forces françaises intervenant dans le nord du pays. Trois complices d'Abou Zeid auraient été arrêtés par les forces françaises lors du raid, selon Ennahar. Le journal Le Monde cite également une source fiable proche des opérations militaires en cours dans le nord du Mali. Toutefois, pour le moment, le ministère français de la Défense refuse de s'exprimer sur ce sujet. Ni les autorités maliennes ni leurs voisins algériens n'ont confirmé l'information.

Aqmi en difficulté au Mali?


L'offensive française au Mali serait payante et effective. On peut penser en effet que les méthodes terroristes les plus extrémistes, comme l'enlèvement d'enfants, témoigne des difficultés rencontrées par ces mêmes terroristes, qui perdent la guerre sur le terrain. Samedi, des frappes aériennes ont été lancées sur la zone d'Etagho, à quelques dizaines de kilomètres d'Aguelhoc (au nord de Kidal), et ont été combinées avec une offensive terrestre de troupes françaises, tchadiennes et d'auxiliaires locaux.  ... http://p.ost.im/p/dHMRp9

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.