Le Jour de l'indépendance du gaz


Nous fêtions cette semaine Pessah, la fête de la liberté. Nous fêterons le mois prochain Yom Atsma’out, le jour d’indépendance de l’Etat d’Israël.

Cette année, Israël peut ajouter une fête de plus, dès aujourd’hui : la fête de son indépendance, de sa liberté énergétique.


Grâce à l’exploitation de gaz Tamar, qui commence à fonctionner cette semaine, Israël devient un pays indépendant en matière de gaz … et bientôt un pays exportateur.

Après près de deux années au cours desquelles Israël a entrepris les prémisses d’exploitation du gaz naturel – le grand jour est enfin arrivé. Le site Tamar, découvert il y a quelques années, prend son point de départ et ce projet national de forage de gaz voit enfin le jour. Il s’agit d’une longueur de canalisation longue de plusieurs dizaines de kilomètres, qui en est encore aux premiers stades de livraison en Israël. Le gaz est censé être absorbé jusqu’à ce que l’installation de réception spéciale située près d’Ashdod pour ensuite transporter le gaz dans tout le pays via un pipeline.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a appelé à la libération du gaz "Tamar" et a déclaré : "En ce jour de liberté, c’est un pas important pour l’économie israélienne qui prend sa liberté, son indépendance. Cette dernière décennie nous avons fait des progrès en matière énergétique pour qu’ils profitent au secteur gazier d’Israël et à tous les citoyens d’Israël".

Yitzhak Tshuva, célèbre milliardaire qui a investi dans le site Tamar, a déclaré de son côté : "C’est un jour de fierté. Le rêve est devenu réalité. A présent nous nous libérons à nouveau de l’esclavage. Le gaz naturel bleu et blanc rompt avec sa dépendance à l’égard des sources d’énergie étrangères. C’est un grand succès pour l’économie israélienne et le début d’une nouvelle ère".

Selon lui : "ce projet va changer le visage de l’économie israélienne et veiller à l’état d’indépendance énergétique Il s’agit d’une nouvelle ère pleine d’opportunités pour l’économie israélienne, vous pourrez profiter de la sphère environnementale, géopolitique, sociale et économique du gaz naturel, et transformer Israël en un acteur international important."



Le ministre de l’eau et de l’énergie Silvan Shalom a aussi déclaré : "C’est le jour où l’État d’Israël a pris son indépendance énergétique et l’entrée des premiers pionniers et de davantage d’entreprises privées pour la liberté de l’énergie en Israël".

Le Ministre Youval Steinitz qui a fondé le Comité Sheshinski et conduit à l’adoption des conclusions du gouvernement et de la Knesset, a salué le débit de gaz qui contribue " à des recettes non seulement en énergie bon marché et propre pour aujourd’hui, mais également pour les 25 prochaines années.
On se souvient que la découverte de Tamar s’était suivie d’une augmentation significative des impôts et des redevances pour le pétrole et le gaz du pays, à travers la décision de créer le Comité Sheshinski et la mise en œuvre de ses conclusions.

Les investissements dans l’infrastructure des partenaires au développement engagés dans l’acheminement du gaz naturel à Israël fut en fait l’un des plus grands investissements dans des projets d’infrastructure menés en Israël dans l’histoire de son économie - 3 milliards de dollars pour son champ d’application, un projet d’infrastructure en partenariat, financé par le gouvernement et par le privé. Le développement du gisement de gaz Tamar a été opéré pendant quatre ans par Noble Energy, Delek Drilling et Avner, Delek Group, Isramco et Dor Gaz. La plate-forme a été créée au Texas aux États-Unis et a atteint la côte via un bateau spécial pour la Méditerranée. La Plate-forme Palm production a été installée à proximité de la plate-forme de production Mary B près d’Ashdod en décembre 2012.

« Je félicite le public israélien pour cette grande réalisation qui permettra de réduire la dépendance aux combustibles importés et amenés dans le pays de façon significative », a déclaré Charles D. Davidson, président du conseil et chef de la direction de Noble. « L’utilisation d’un transducteur de gaz naturel à air, permettra d’économiser des milliards de dollars à l’Etat en coûts d’énergie et sera un moteur de la croissance économique."

Misha Uzan - JForum - Correspondant spécial en Israël

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.