Home » , , , , , , , , , , , , , » Louis Aliot : après Jérusalem, Bethlehem

Louis Aliot : après Jérusalem, Bethlehem

Après deux jours en Israël, Louis Aliot, vice-président du Front national et époux de Marine Le Pen, finit sa visite et repart aujourd'hui pour l'Hexagone.

Par muzan pour Francis-info

Qu'a fait Louis Aliot?
Louis Aliot a créé la surprise avec une visite en Israël

Depuis l'information dévoilée par JSS News, les média francophones ont glosé sur la présence de Louis Alliot en Israël. Visite surprise, organisée dans le plus grand secret, peut-on lire un peu partout. Mais pas si surprise, et pas si secret cette visite. Sauf qu'on ne sait toujours pas vraiment qui il a rencontré.

Apparemment aucun officiel israélien, Jérusalem refuse toujours d'accueillir la fille de l'auteur des phrases saillantes sur "le petit détail" et "Durafour crématoire". « Je suis en visite exploratoire pour tester les idées de Marine », a indiqué Aliot après une rencontre avec des expatriés français installés à Jérusalem. Il a ajouté : « Les gens que nous avons vus sont très réceptifs à notre discours. Ce qui se passe en France les intéresse beaucoup ». On ne saura pas néanmoins de qui il s'agit exactement.


Aliot et  Michel Thooris

Lui-même petit-fils d'un juifs d’Algérie (le père de sa mère – ce qui signifie que théoriquement Aliot pourrait faire son aliya et prendre la nationalité israélienne s'il le souhaitait), qu'attend-il de cette visite. On comprend qu'il travaille d'une part à poursuivre l’opération séduction, entamée depuis plusieurs mois déjà par la candidate à l’Elysée, auprès de la communauté juive en France. D'autre part il était accompagné par Michel Thooris, conseiller sécurité de Le Pen et candidat aux législatives dans cette 8e circonscription des Français de l’étranger (contre Valérie Hoffenberg (UMP) ou encore Philippe Karsenty ou Gil Taïeb) même s'il a indiqué que "Ce n’était pas le but de ce déplacement" avant d'ajouter "Là, c’est juste une première étape. Je suis convaincu que Marine finira par être reçue en Israël. Probablement pas d’ici la présidentielle, mais ça viendra" (Le Parisien).

Aliot contre la diabolisation

En janvier dernier, à peine élue présidente du FN, Marine Le Pen avait accordé une interview au quotidien « Haaretz » pour dire que « le Front national a toujours été pro-sioniste ». Avant d’affirmer, quelques mois plus tard dans « le Point », que « ce qui s’est passé dans les camps de concentration est le summum de la barbarie ». Est-ce suffisant? Pour le moment les différents médias de la communauté juive, en France comme en Israël lui sont hostiles. Comme pour beaucoup de gens, même si Marine Le Pen s'est écarté des propos de son père, elle ne les a pas condamnés suffisamment. Il y a un mois elle était parvenue à rencontrer brièvement Ron Prossor l’ambassadeur d’Israël à l'ONU, mais le ministère israélien des affaires étrangères avaient indiqué ensuite qu'il s'agissait d'un "malentendu". A noter aussi que, selon Le Parisien, si Jérusalem est la "première étape" de Louis Aliot, il part aujourd'hui pour Bethléhem. S'agit-il d'une visite chrétienne à l'église de la nativité ou là aussi d'une visite politique?
Une chose est sûre, la visite de Louis Aliot pousse encore un peu dans le sens de la dédiabolisation. Une belle rhétorique serait de nous dire qu'Israël est comme le FN, diabolisé. Celle-là, Louis Aliot ne l'a pas encore osée!

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.