Home » , » Achats de Noël : les habitudes européennes passées au crible

Achats de Noël : les habitudes européennes passées au crible

Les résultats d’une enquête INTEL, menée auprès de 10.000 personnes, révèlent notamment que les produits technologiques restent le cadeau préféré des européens. Cette étude, réalisée dans dix pays d'Europe, détaille les habitudes d'achat du public à l'approche des fêtes de fin d’année.

Les hommes plus dépensiers que les femmes
Lorsqu’il s’agit d’acheter un cadeau, les hommes sont plus susceptibles que les femmes de dépenser 300 euros ou plus 
(30 % contre 18 %). En moyenne, le cadeau le plus cher coûtera 125 euros de plus que celui des femmes. Et ce sont les Britanniques et les Suédois les plus généreux : respectivement 35 % et 31 % déclarent avoir dépensé plus de 315 euros sur un cadeau de Noël à comparer aux 12 % de Néerlandais. Mais en dépit de cette générosité, les hommes sont souvent délaissés dans l’échange ! La majorité des hommes européens (52 %) offrent le cadeau le plus cher à leur compagne tandis que pour les femmes, ces cadeaux seront partagés entre leurs enfants (33 %) et leur partenaire (39 %). En France, ce sont d’ailleurs les enfants qui ont le plus de chance de recevoir les cadeaux les plus chers de leur famille (40 %).

Un budget… pas toujours respecté
Avec tous les cadeaux à acheter et les fêtes à préparer, Noël peut s’avérer être une période difficile pour le portefeuille. Il n’est donc pas surprenant que 71 % des Européens se fixent un budget pour leurs achats. Les plus prévoyants sont les Allemands (86 %) et les plus jeunes : 24 % de la génération X et 27 % de la génération Y se donnent un budget. Mais malgré toutes ces bonnes intentions, 31 % des personnes interrogées déclarent dépasser régulièrement ce budget, une proportion qui atteint 41 % chez les Italiens.

Les objets high-tech plébiscités par les hommes et les plus jeunes
Plus de la moitié (51 %) des sondés affirment que leurs amis et leurs familles apprécient de recevoir des objets technologiques et des gadgets. Ces objets se classent au premier rang des cadeaux de Noël préférés des hommes (41 %) devant les bons d’achat (13 %) et les vêtements (10 %) et des plus jeunes (34 % des 18-34 ans et 31 % des 35-54 ans). Plus d’un tiers des sondés affirme qu’ils aimeraient recevoir une nouvelle tablette au pied du sapin cette année, mais un cinquième seulement s’apprête à en offrir une à un proche à Noël ! Enfin, si les gadgets high-tech sont les plus populaires en Russie, où 51 % des interrogés en désirent un, ils ne sont que 12 % aux Pays-Bas à en rêver.

 

La recherche du « bon plan »
Pour trouver les meilleurs cadeaux à ses proches, nous sommes prêts à rechercher le meilleur rapport qualité-prix. Deux tiers (65 %) d’entre nous recherchent les meilleures offres possibles et 56 % utilisent des bons d’achat et des coupons pour faire des économies. Les Britanniques sont les plus susceptibles de rechercher les bonnes affaires et les offres spéciales (86 %) et ce sont eux également qui utilisent le plus (68 %) les bons d’achat et les cartes cadeaux pour payer leurs achats de Noël.

Décembre reste Le mois des emplettes
Quand commencez-vous à rechercher les meilleures offres de Noël et à trouver vos cadeaux ? Vous faites peut-être partie de la minorité d’Européens ultra-organisés (12 %) qui font leurs achats de Noël tout au long de l’année. A moins que vous ne fassiez partie des 60 % qui attendent décembre pour faire leurs achats ou des 28 % qui attendent les dix derniers jours. Seuls 2 % reportent leurs achats jusqu’à la veille de Noël. Les Allemands (18 %) sont les plus prévoyants, tandis que 15 % des Russes attendent le tout dernier moment. Quant aux achats en ligne, l’enquête Intel montre qu’ils représenteront 35 % des achats de Noël cette année.

Mieux vaut faire ses achats seul qu’en couple
Même si Noël est une période de partage en famille et entre amis, 76 % d’entre nous reconnaît être agacé par son ou sa partenaire lors des courses de Noël. Pour les hommes, les courses prennent trop de temps (38%), leur compagne ne se décide pas assez vite (34 %) et elle regarde trop de produits avant d’acheter quelque chose (29%). Des sources d’agacement qui s’expriment différemment chez les femmes qui regrettent que leur compagnon s’ennuie très rapidement (32 %), s’y prenne au dernier moment (23 %) et achète le premier objet qu’il trouve (18 %). Une grande majorité (87 %) des Espagnols reconnaît être agacée par son partenaire et 24 % des Britanniques avouent même en être arrivés à la dispute lors de la séance d’achats de Noël. Mais malgré ces griefs, 46 % des Européens admettent que c’est leur partenaire qui trouve le meilleur cadeau pour eux.


Définition des générations
·        Génération Y 18-34
·        Génération X 35-54
·        Baby-Boomers 55-64
·        Génération Silencieuse 65+

Méthodologie
L'enquête a été menée auprès de 10.042 consommateurs dans 10 pays européens: République Tchèque, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Les entretiens ont été conduits en ligne par Redshift Research en septembre 2014. Des quotas ont été fixés pour assurer une représentation fiable et précise des populations âgées de 18 ans et plus.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Recevez notre newsletter

Le + lu cette semaine

Fourni par Blogger.